Acquisitions géophysiques sur le site du castrum de Port-sur-Saône

Le lundi 26 février marqua le démarrage de la première opération d’acquisitions liée à la prospection thématique « Le Portois du IVe au XIIe siècle ». Cette journée fut l’occasion d’explorer par la méthode du géomagnétisme 4500 m² sur les 6000 enceints par le rempart (Fig. 1).

Fig. 1 : déroulement de l’acquisition géophysique (Cl. V. Chevassu)

Fig. 2 : représentation schématique de l’impact d’un objet magnétique présent dans le sous-sol sur les données enregistrées sur le magnétomètre (courbe représentée en haut de l’image). In : Hesse 1979

Les prospections magnétiques mesurent les valeurs de l’amplitude du champ magnétique terrestre ou de ses composantes. Cette méthode est capable de mettre en évidence des vestiges de nature très différente. Il est possible de distinguer grâce aux caractéristiques des anomalies plusieurs types de structures : enfouies, construites (murs, sols dallés…) ou en creux (fossés, fosses, trous de poteaux…). Ces anomalies sont visibles grâce à un contraste entre les structures et leur milieu. Selon les contextes, l’amplitude des anomalies géophysiques va varier.

 

Les acquisitions sont en cours de traitement et seront couplées aux acquisitions Lidar à venir.

 

Adrien Saggese, Valentin Chevassu, Christelle Sanchez, Amélie Berger.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.