Prospections géophysiques aux abords du château de Seveux

Le village de Seveux est reconnu depuis le XIXe siècle comme la station Segobodium de la Table de Peutinger. Les nombreuses opérations archéologique qui ont eu lieu à l’emplacement du village et à sa sortie est sont venus confirmer l’existence d’une agglomération gallo-romaine de bord de voie à cet emplacement. Le devenir de cette agglomération est relativement bien connu jusqu’au début de la période médiévale ou quelques sépultures du haut Moyen Âge et un petit bâtiment excavé demeurent les seuls témoins de l’occupation mérovingienne. C’est non loin de ces découvertes à l’ouest, au passage de la voie sur la Saône qu’est édifié le château de Seveux à une date qu’il reste encore à déterminer. Des photographies aériennes de 2011 de ce secteur (Fig. 1) ont révélé de nombreuses anomalies dans la végétation de la pâture au pied de l’ancien donjon. Ces anomalies témoignent très certainement de la présence de structures anciennes enfouies, appartenant vraisemblablement au bourg castral.

Fig. 1 : Anomalies repérées aux abords de l’ancien château de Seveux (Cliché P. Nouvel, S. Izri 2011)

Ces structures peuvent donc représenter l’unique témoignage de l’occupation du Moyen Âge central de Seveux.

Afin de compléter ces acquisitions, nous avons lancé en juin, avec l’accord de l’exploitant, une campagne de prospections géophysique alliant magnétométrie et conductivité électrique. A cela s’est ajouté une modélisation photogramétrique du secteur par drone afin de créer un modèle de terrain en trois dimensions.

Toutes ces données sont en cours de traitement et seront présentées après le rendu du rapport final d’opération.

Adrien Saggese, Valentin Chevassu, Matthieu Thivet, Christelle Sanchez, Amélie Berger, Thomas Chenal


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.