L’album Galaire

De 1855 à 1861, Gustave Galaire, Maître des Forges et archéologue amateur de Port-sur-Saône, va entamer le dégagement d’une partie de la pars urbana de la grande villa « du Magny ». Ses découvertes sont alors consignées dans un recueil manuscrit auquel s’ajoute un magnifique album aquarellé où sont représentés les différents relevés (Fig. 1) de ses découvertes et surtout le mobilier remarquable découvert (Fig. 2). Ces illustrations exceptionnelles sont l’œuvre d’Alexandre Theuvenot, élève du peintre Gérôme.

Fig. 1 : relevés des coupes des fouilles de la pars urbana de la villa “du Magny”

Ce recueil est aujourd’hui amputé de sa partie manuscrite, seules les planches nous sont parvenues à travers de nombreuses péripéties. Acquis par l’érudit Jules Doyen de Trévillers (1890-1982) chez un bouquiniste des quais de Seine à Paris au lendemain de la première guerre mondiale, cet album était réputé avoir disparu dans l’incendie de la maison de ce dernier. Hors, le recueil fut prêté à ce moment et échappa aux flammes. Il se transmit alors à ses héritiers jusqu’à son acquisition en 2008 par les archives départementales de la Haute-Saône.

Fig. 2 : illustrations du mobilier céramique provenant des fouilles de la villa “du Magny”   

La remarquable qualité de cet ouvrage en fait un document d’exception pour reprendre l’étude des découvertes faites par Galaire au XIXe siècle, aujourd’hui disparues. La précision des relevés et l’exceptionnelle qualité des illustrations du mobilier permet aujourd’hui de proposer une révision, notamment chronologique, de l’occupation de la pars urbana de la villa.

 

http://archives.haute-saone.fr/data/atlas_galaire.pdf

 

Adrien Saggese


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.